Ruth Stawarz-Luginbühl, Nathalie Guillod, David Amherdt, Loris Petris, Rémy Scheurer

Correspondance du cardinal Jean du Bellay. Tome VII. 1555-1559

    60,00 € 60,00 € 60.0 EUR

    60,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Edité par Nathalie Guillod
    Edité par David Amherdt
    Edité par Loris Petris
    Edité par Rémy Scheurer
    Avec Ruth Stawarz-Luginbühl
    Editeur SHF - Société de l’Histoire de France
    Distributeur Editions de Boccard

    Ce sixième voliume de la correspondance de Jean du Bellay compte, entre juillet 1550 et avril 1555, quelques trois cents quarante lettres et mémoires, dont près des trois-quarts sont adressés à une quantantaine de correspondants, principalement le roi Henri II et le connétable Anne de Montmorency. Le soin mis par le secrétaire d’État Jean Duthier à conserver les dépêches venues d’Italie explique la bonne qualité de la transmission de ces documents. Par contre, hormis la vingtaine de lettres envoyées par la Balia de Sienne et enregistrées à l’expédition, il ne reste qu’une septantaine de lettres adressées à Jean du Bellay par une trentaine de correspondants. L’absence de Rome du cardinal de juillet 1550 à mai 1553 ainsi qu’une longue période de maladie expliquent en outre le petit nombre de textes retrouvés pour cette période vécue en France. Dès son quatrième séjour à Rome (1553-1560), Jean du Bellay est constamment mêlé, parfois très étroitement, aux affaires politico-religieuses du pontificat de Jules III. Souvent seul cardinal français présent à Rome, où il exerce de facto la fonction de protecteur des affaires de France, il intervient au-delà de l’attribution des bénéfices ecclésiastiques pour défendre les intérêts du roi et s’impliquer dans les relations avec les Etats italiens, allant jusqu’à mettre à disposition ses mules pour le ravitaillement de Sienne. À son habitude, Jean du Bellay commente les faits, donne son opinion sur les personnes, envisage les éventualités et suggère la voie à suivre. C’est donc un acteur de l’Histoire que révèle cette correspondance, mais aussi un collectionneur passionné d’antiquités et, dans le genre épistolaire, un véritable écrivain.

    Façonnage Broché
    Nombre de pages
    574
    Collection Monographies de la Société de l’Histoire de France
    ISBN 13 978-2-35407-145-5
    Type Name