René Treuil, Olga Polychronopoulou

Nous avons rêvé la Grèce

Représentations et idéalisations de l'héritage hellénique

    35,00 € 35,00 € 35.0 EUR

    35,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Edité par René Treuil
    Edité par Olga Polychronopoulou
    Editeur MAE Maison Archéologie & Ethnologie - René-Ginouvès - Publications
    Distributeur Editions de Boccard

    L’Europe et la Grèce ? Quand le torchon brûle entre elles, quand l’incompréhension paraît totale, il est temps de se demander comment on en est arrivé là. On avait depuis toujours l’habitude de dire que la Grèce était le berceau de l’Europe et les preuves semblaient tellement évidentes que l’on n’avait même pas besoin de les rappeler. Pourtant, si la pensée européenne a adulé l’image de la Grèce, elle n’a jamais cessé de la déformer et de la caricaturer. Ces idées en retour ont influé sur celles que les Grecs se faisaient d’eux-mêmes et leur ont fourni, après 1830, une identité « clefs en mains ». À leur tour ils ont recyclé les modèles et les ont retournés aux envoyeurs : la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de 2004 en a été une illustration inespérée. L’inceste mythologique est donc permanent, la fécondation se fait dans tous les sens et les jeunes bandes dessinées défrisent les vieux héros. Mais lorsque la Grèce est vouée aux gémonies, caricaturée selon les pires schémas du racisme ordinaire, on s’aperçoit alors que les racines de l’incompréhension sont anciennes et que l’interaction n’a pas fait disparaître les oppositions. Il faut donc aujourd’hui explorer les distorsions, les illusions et les mirages qui ont trop facilement tenu lieu de connaissances. Ce livre a pour ambition de les analyser et de les illustrer, d’en montrer les effets et d’aider le lecteur, tout en l’amusant parfois, à prendre ses distances.

    Sommaire Olga Polychronopoulou et René Treuil, À chacun « sa » Grèce L’Antiquité travestie René Treuil, « Minos l’Européen » : un costume inusable Olga Polychronopoulou, Agamemnon sous le Trocadéro Pierre Carlier, Clémenceau et Démosthène Philippe Jockey, Illusions blanches et idéologies occidentales, 1886-1939. Les couleurs des filles de l’Acropole blanche La grèce des artistes Christine Peltre, La Grèce en turban. De « gallo-grec » en « gréco-indien », histoires de métissages Martha-Elli Christofoglou, La source européenne des « traditions » dans l’art néohellénique Chassés-croisés littéraires Pantelis Michelakis, La renaissance de la tragédie grecque sur la scène moderne. Les festivals de théâtre comme oeuvres d’art totales Théodouli Alexiadou, Les poètes à l’auberge européenne. La génération des années 1930 Alexandre Papageorgiou-Venetas, L’architecte Theophil Hansen (1813-1891), porteur de l’idéal du classicisme entre deux patries adoptives Georges Zervos, Des musiques très contemporaines Hervé Dumont, La Grèce antique en technicolor Michel Sivignon, Les images de la Grèce dans le monde actuel Contrepoint Étienne Copeaux, À la recherche d’un « miracle turc » Avenirs ? Olga Polychronopoulou, Quel avenir ? L’Europe et la Grèce à l’envers ou la fin des mirages Olga Polychronopoulou et René Treuil, Par-delà Charybde et Scylla : renouer le dialogue

    Livre Broché
    Date de parution 2016-07-15
    Nbr Pages Arabes 264
    Couleurs 6
    Collection Travaux de la MAE - Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès
    ISBN 13 978-2-7018-0481-1
    Type Nom