Christel Müller, Monica Heintz

Transitions historiques : rythmes, crises, héritages

    39,00 € 39,00 € 39.0 EUR

    39,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Dirigé par Christel Müller
    Dirigé par Monica Heintz
    Editeur Editions de Boccard
    Distributeur Editions de Boccard

    La dissection des « régimes d’historicité » par François Hartog en 2003 a amené celui-ci à considérer que le régime actuel relevait du « présentisme », au sein duquel « le présent tend à devenir à lui-même son propre et son seul horizon ». Ce constat semble condamner la notion même de transition historique, si attachée à une réflexion sur l’ordonnancement linéaire du temps social et psychologique. Pourtant, l’omniprésence du présent n’a pas éliminé la « transition », terme très usité aujourd’hui pour qualifier le rapport au temps. Celle-ci se définit d’abord comme un entre-deux qui permet de penser continuités et discontinuités d’une période à l’autre. Tant qu’elle n’a pas acquis une identité propre, elle apparaît aussi comme une tranche de temps sur laquelle pèse une suspicion d’inintelligibilité, voire comme un moment de crise. Mais le temps analysé dans ce volume est aussi subjectif. La question se pose alors de savoir si les acteurs d’une transition « objectivée » la perçoivent comme telle et comment ils mani­pulent à son propos les notions connexes d’héritage et de génération. Il y a en germe, dans l’usage quotidien de la transition, l’idée d’un dépas­sement possible du présent perpétuel. Ne revient-il pas aux historiens, anthropologues et archéologues de redonner du sens à l’articulation du passé, du présent et du futur, en suggérant par la réinterprétation de cette notion l’éventualité d’un possible du présent, comme il y a des « possibles du passé » selon l’expression de Reinhart Koselleck ?

    Sommaire Christel Müller, Introduction. Penser la transition historique en régime présentiste ? Jacques Revel, Transition : usages, abus et limites d’une catégorie historiographique, essai de synthèse 1re partie: Objectiver la transition. Rythmes et crises dans le récit des historiens Christelle Mazé, Quand les Égyptiens découpaient l’histoire en tranches. La Première Période intermédiaire (2150-1980 av. J.-C.) dans la mémoire culturelle de l’Égypte ancienne et l’écriture de son passé Karine Rivière, Les actes de culte comme marqueurs des transitions historiques : le problème du passage de l’époque mycénienne à l’époque archaïque dans le monde grec Anna Heller, Le Ier siècle av. J.-C. en Asie Mineure. Epigraphic habit et transition en histoire ancienne Hervé Inglebert, L’historiographie des crises de l’Empire romain (XVIIIe-XXIe siècles) Emmanuelle Tixier du Mesnil, La crise andalouse du xie siècle, une transition perçue comme une rupture définitive Naïs Virenque, “De la mémoire à la rhétorique”. Les arts de la mémoire à la charnière entre Moyen Âge et Renaissance Patrice Baubeau, Crise et révolution. Que reste-t-il des causes économiques de 1848 ? Caroline Dufy et Céline Thiriot, Les apories de la transitologie : quelques pistes de recherche à la lumière d’exemples africains et post-soviétiques 2e partie: Vivre la transition ou les « possibles du passé » (R. Koselleck). Héritages et conflits générationnels Valentine Roux et Simone Gabbriellini, Structures de cuisson et période de transition au Rajasthan (Inde, 2005-2015). Des choix instables avant sélection définitive Frédéric Hurlet, Naître au début du principat d’Auguste. La génération d’Actium et le nouvel horizon d’attente Marie Roux, Champs d’expérience et horizons d’attente des aristocrates gallo-romains lors de l’apparition des premiers royaumes romano-barbares Violaine Héritier-Salama, Chloé Capel, Abdallah Fili, Ronald Messier, De la ville aux champs. La transformation d’Aghmat (Maroc) entre les XIVe et XVIe siècles Guillaume Alevêque, La réappropriation identitaire en Polynésie française. Héritage, appartenance et représentations de soi Olivier Allard, Transition vers la démocratie ou instauration d’une ère d’abondance ? Les Amérindiens, la politique et la “révolution bolivarienne” au Venezuela » Cédric Yvinec, Bouleversements socio-économiques, transition historique et régimes d’historicité chez les Suruí du Rondônia (Amazonie brésilienne) Bethany Honeysett, Coins, Cosmopolitics and Metropolitics. The Legacy of Generations in Syria’s Regime of Transformation Monica Heintz, Conclusion. Les transitions historiques : pour une efficacité sémantique du concept

    Livre Broché
    Date de parution 2016-06-14
    Nbr Pages Arabes 270
    Collection Colloques de la MAE - Maison Archéologie & Ethnologie René-Ginouvès
    ISBN 13 978-2-7018-0495-8
    Type Nom