Nicole Lemaitre, P.-A. Drouvin, Christophe Chabrié

Les miracles de saint Étienne de Muret

Un feuillet enluminé du graduel de Grandmont, c. 1496-1507, Ussel, musée du pays d’Ussel, ms. 7.

    30,00 € 30,00 € 30.0 EUR

    30,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Texte de Jean-Loup Lemaître
    Avec Nicole Lemaitre
    Avec P.-A. Drouvin
    Avec Christophe Chabrié
    Editeur Musée du Pays d'Ussel
    Distributeur Editions de Boccard

    Les collections du musée du pays d’Ussel se sont enrichies en 2013 d’une pièce exceptionnelle : un feuillet enluminé d’un graduel de l’abbaye limousine de Grandmont (51 × 36 cm), sans doute exécuté dans les années 1496-1507, à la demande de son abbé commendataire, le cardinal Guillaume Briçonnet. Ce feuillet est exceptionnel à double titre : on ne connaissait jusqu’à présent aucun manuscrit liturgique grandmontain enluminé (les manuscrits de l’abbaye ont été pour la plupart détruits en 1788). Et surtout, cette page, qui donne les pièces chantées de la messe du saint fondateur, Étienne de Muret, représenté au milieu de ses frères dans une grande initiale (12 cm de côté), est ornée d’une superbe bordure dans laquelle quatre miniatures illustrant des miracles du saint alternent avec des animaux (singe au miroir, chenilles et escargots, geai, pigeon colombin, papillon). Les quatre miracles figurés, tirés de la Vie du saint rédigée peu après sa mort sous le priorat d’Étienne de Liciac, illustrent le miracle d’un enfant d’Ambazac qui a la vision de la mort d’Étienne (mir. 34), la résurrection d’un ouvrier mort accidentellement sur le chantier de Grandmont (mir. 47), la guérison du paralytique Raymond de Plantade (mir. 42), et le miracle des œufs (mir. 68). Ces miniatures sont aussi les seules à représenter les églises de Muret (1 et 4) et de Grandmont (2 et 3), toutes deux disparues. Lorsque Guillaume Briçonnet prit possession de son abbaye, il en fit refaire les terriers, rédiger l’inventaire du trésor, la dota de calices en or et en argent et d’ornements liturgiques. Il fit également réaliser par un orfèvre toscan un chef-reliquaire en argent de saint Étienne, dont sur le buste était orné de douze émaux, dont huit représentaient des miracles du saint et les autre autres es armoiries. Si le chef a été conservé (aujourd’hui dans l’église de Saint-Sylvestre), le buste a été détruit à la Révolution et l’on peut penser que ces émaux, inspirés par une source commune, offraient une grande parenté avec les miniatures du graduel.

    Book Broché
    Nbr Pages Arabes 48
    colors 25
    Collection Mémoires et documents sur le Bas-Limousin (série in 4°)
    ISBN 13 978-2-9039-2047-0
    Type Name