Delphine Dixneuf

Citerne el-Nabih (Alexandrie). Le mobilier céramique issu des fouilles

    40,00 € 40,00 € 40.0 EUR

    40,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Auteur Delphine Dixneuf
    Editeur CeAlex - Centre d'études alexandrines
    Diffuseur Editions de Boccard

    La citerne el-Nabih, située dans le centre-ville d’Alexandrie au croisement de la rue Sultan Hussein et de la rue Constantin Sinadino, se trouvait à l'intérieur des murailles de la cité médiévale et un magasin d'artillerie construit, selon toute vraisemblance, au xixe siècle y a été adossé. Aujourd'hui entièrement enterrée, elle comprend un réservoir d'une capacité de 1 000 m3, aménagé sur trois niveaux. Cinq campagnes de fouilles menées par Laurent Borel et Samuel Dessoutter, entre 2006 et 2009, aux abords immédiats de la citerne ont replacé cet édifice dans son contexte urbain et déterminé les différentes phases de la citerne. L’étude du mobilier céramique place la construction de l’édifice à l’époque ayyoubide, et non à l’époque toulounide, comme on le proposait jusque là et détermine les dates de ses différentes réfections. Un rare ensemble d’ostraca, présenté par Frédéric Bauden, pourrait correspondre à une forme de document attestant du montant qui était dû aux maçons qui ont construit la citerne. Ces recherches mettent également en lumière la richesse de la vaisselle commune, vraisemblablement d'origine locale ou régionale, d'époque médiévale, face aux rares éléments importés de Méditerranée orientale, du Maghreb ou d'Extrême-Orient.


    The El-Nabih cistern, located in downtown Alexandria at the intersection of Sultan Hussein Street and Constantin Sinadino Street, was inside the medieval city walls, and an artillery store, probably constructed in the nineteenth century, was built against it. Now entirely underground, it includes a reservoir with a capacity of 1,000 m3, arranged on three levels. Five excavation campaigns carried out by Laurent Borel and Samuel Dessoutter, between 2006 and 2009, in the immediate vicinity of the cistern, put this building in its urban context and established the different phases of the cistern. The study of the pottery places the construction of the building in the Ayyubid period, and not in the Toulunid period, as previously suggested, and offers dates for the various repairs. A rare set of ostraca, described by Frédéric Bauden, could correspond to a form of document attesting to the amount that was owed to the builders who constructed the cistern. This research also sheds light on the abundance and variety of common wares, probably of local or regional origin, from the medieval period, compared to the rare items imported from the Eastern Mediterranean, the Maghreb or the Far East.

    Livre Relié
    Date de parution 2022-01-10
    Nbr Pages Arabes 310
    Couleurs oui
    Collection Études alexandrines
    ISBN 13 978-2-490128-15-0
    Type Nom