Aurélie Chevanelle-Couture

Médée, mémoire du théâtre

Une poétique du mal (1556-1713)

    39,80 € 39,80 € 39.800000000000004 EUR

    39,80 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Auteur Aurélie Chevanelle-Couture
    Editeur Librairie Droz S.A.
    Diffuseur Editions de Boccard

    From the Renaissance to the end of the reign of Louis XIV, French dramatic poetry evolved alongside the Medea. This text looks at the relationship between this play and the definition of theater and the role of memory.

    Table des matières Introduction. Médée, le théâtre et le mal Chapitre premier. Médée de Jean de La Péruse ou la fureur originelle Médée furieuse : spectacle du mal, perversion du logos La femme ardente et le chaos du monde La tragédie et l’invention de la Sorcière Chapitre II. Médée de Pierre Corneille ou le scandale du mal admirable Furieuse, orgueilleuse, héroïque La grandeur du mal et le pathétique d’admiration Le plaisir transgressif à l’ombre de la règle L’ennemie de la Ci(vili)té : une politique de la maîtrise Chapitre III. Lêtd’o de Pierre Corneille ou la machine contre le mal La défaite d’une déesse La machine en scène : la magie désenchantée La machine souveraine Le souverain machiniste Épilogue : Médée à l’opéra Chapitre IV. Médée d’Hilaire de Longepierre ou le souvenir du mal L’ombre du passé L’horreur ancienne Permanence du mal : Médée chez les Anciens Le jeu du sablier : mémoire du mal, force de changement Conclusion. Les deux corps du théâtre et le temps de la tragédie Bibliographie Index "

    Livre Broché
    Date de parution 2019-12-13
    Nbr Pages Arabes 200
    Couleurs 0
    Collection Travaux du Grand Siècle
    ISBN 13 978-2-600-05983-1
    Type Nom