Nina Hugot

« D'une voix et plaintive et hardie »

La tragédie française et le féminin entre 1537 et 1583

    45,00 € 45,00 € 45.0 EUR

    45,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Auteur Nina Hugot
    Editeur Librairie Droz S.A.
    Diffuseur Editions de Boccard

    Voici comment, dans un prologue adressé au Roi, Étienne Jodelle définit la pièce qui est sur le point d’être jouée devant lui : […] C’est une Tragedie. Qui d’une voix et plaintive et hardie Te represente un Romain Marc Antoine Et Cléopatre Egyptienne Roine […]. Si la voix de la tragédie est « et plaintive et hardie », la critique moderne a essentiellement retenu le premier adjectif, jusqu’à en faire un point majeur de la définition du genre au XVIe siècle. Que faire alors de la seconde épithète avancée par Jodelle ? Le dramaturge définit ici la voix de sa tragédie, mais il s’agit également pour lui d’y associer la voix de son héroïne, Cléopâtre, dont la hardiesse est célébrée dans la pièce. Nina Hugot examine l’ensemble des pièces tragiques imprimées entre 1537 et 1583 et souligne l’importance des deux versants de cette caractérisation de la tragédie et de son héroïne dans la constitution de l’esthétique du genre au XVIe siècle.

    TABLE DES MATIÈRES

    REMERCIEMENTS

    INTRODUCTION GÉNÉRALE

    PREMIÈRE PARTIE

    « AUX ESPRITS DESIREUX DES PASSIONS ET LARMES ». LES FEMMES ET LE FÉMININ DANS L'ÉLABORATION DU GENRE TRAGIQUE

    Chapitre premier. FEMMES ET TRAGÉDIE

    Chapitre II. LE FÉMININ EN THÉORIE

    Chapitre III. PREMIÈRE APPROCHE DU CORPUS : PANORAMA DES PERSONNAGES FÉMININS

    DEUXIÈME PARTIE « NOSTRE SEXE IMBECILLE ». LE FÉMININ EN DISCOURS

    Préambule. UN DISCOURS DU FÉMININ ?

    Chapitre IV. LIEUX COMMUNS DU DISCOURS SUR LES FEMMES

    Chapitre V. DES FEMMES INCONVENANTES OU EXCEPTIONNELLES ?

    Chapitre VI. VERS LA CONTESTATION DU LIEU COMMUN

    TROISIÈME PARTIE « ET PLAINTIVE ET HARDIE ». LES FEMMES SUR LA SCÈNE TRAGIQUE

    Préambule. UNE ACTION TRAGIQUE ?

    Chapitre VII. LES FEMMES DANS L'INTRIGUE

    Chapitre VIII. LE SPECTACLE DES FEMMES, « ET PLAINTIF ET HARDI »

    Chapitre IX. L'ÉVOLUTION DU PARADIGME MORAL : LA TRAGÉDIE COMME MISE À L'ÉPREUVE DE LA CONSTANCE

    Conclusion générale. « OPPOSE TOY JUDITH, ET MONTRE À L'UNIVERS QU'UNE FEMME PEUT BIEN S'ARMER DE HARDIESSE »

    ANNEXES

    BIBLIOGRAPHIE

    INDEX NOMINUM

    Livre Broché
    Date de parution 2021-10-14
    Nbr Pages Arabes 592
    Collection Travaux d'humanisme et renaissance
    ISBN 13 978-2-600-06282-4
    Type Nom