Gérald Chaix, Mathilde Monge

Des communautés mouvantes

Les "sociétés des frères chrétiens" en Rhénanie du Nord

    39,00 € 39,00 € 39.0 EUR

    39,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Auteur Mathilde Monge
    Préface de Gérald Chaix
    Editeur Librairie Droz S.A.
    Distributeur Editions de Boccard

    La divergence religieuse s'est trouvée de plus en plus marginalisée dans l'Europe des XVIe et XVIIe siècles, déchirée par les conflits confessionnels. Ceux qui voulaient vivre leur foi autrement que dans les cadres imposés par les Confessions de foi et les Etats modernes en construction finirent par former leurs Eglises, tolérées par certaines autorités et toujours bien distinctes du reste de la population. Mathilde Monge a exhumé des archives de Cologne, aujourd'hui en partie disparues, des trajectoires de vie qui montrent que cette confessionnalisation de fait n'allait pas de soi. Du dialogue avec les inquisiteurs dans leur prison aux suppliques adressées aux autorités, des hésitations spirituelles des simples à la protection assumée que leur accordèrent les autorités locales, la variété des sources mobilisées permet de saisir la complexité des dynamiques de l'exclusion et de l'inclusion, des mécansismes de rejet de son voisin au rythme des persécutions, de la tolérance du quotidien à la Tolération des puissants.

    Préface de Gérald Chaix Introduction Marginalité, société, hérétiques : les anabaptistes – Une ville d’Empire et deux duchés dans la Réforme – L’enquête Chapitre premier. L’hérésie, un moyen d’exclusion L’invention de l’hérésie – De l’hérésie au crime – La loi de l’Empereur – La supériorité territoriale, un motif d’exclusion Chapitre II. Pasteurs et brebis, autorité et sujets L’indulgence des pasteurs – Le développement d’une politique propre aux États territoriaux – La « faillite » de l’autorité ? Chapitre III. Voisins et concitoyens : la pratique de la dénonciation Désigner l’anabaptiste – Solidarités ordinaires et perturbation du consensus social – La défense des chrétiens Chapitre IV. Des chrétiens comme les autres ? Les pratiques des Frères en perspective – Le papier marbré des opinions religieuses – La dévotion sur les chemins de traverse Chapitre V. Les assemblées rhénanes, des communautés locales aux réseaux internationaux Réunions publiques et cercle restreint : dimensions de la Gemeinde – Nous et les autres, les voisins et les Frères : communauté locale et communauté supra-régionale – De Strasbourg à Amsterdam : inscription géographique des dissidents rhénans Chapitre VI. Faire communauté L’assistance aux rituel – Une culture commune ? – Le prédicant, autorité et lien Chapitre VII. La dissidence dans la société : voisinages, milieux et complicités Dispersion, concentration, cohésion – Occupation du territoire, microcosme et tolérance – Les milieux nobiliaires rhénans, facteur de cohésion de la dissidence religieuse Chapitre VIII. Survivance et dissolution Ceux qui partent et ceux qui restent – D’un groupe à l’autre – Mes enfants feront ce qu’ils voudront Conclusion. La dissidence ordinaire Bibliographie Abréviations – Sources manuscrites – Instruments de travail – Sources éditées et imprimées – Littérature secondaire Annexes Méthodologie et sources – Avertissement sur la traduction Index des noms de lieu et de personne

    Façonnage Broché
    Nombre de pages
    316
    Collection Cahiers d'humanisme et renaissance
    ISBN 13 978-2-600-01886-9
    Type Name