Noémie Chardonnens

L'Autre du même : emprunts et répétitions dans le "Roman de Perceforest"

    59,00 € 59,00 € 59.0 EUR

    59,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Auteur Noémie Chardonnens
    Editeur Librairie Droz S.A.
    Distributeur Editions de Boccard

    Texte de la fin du Moyen Age, le Roman de Perceforest décrit la vie des ancêtres du roi Arthur et de ses chevaliers en les reliant à Alexandre le Grand. Au fil de son récit, l’auteur instaure une véritable poétique de la reprise. Il multiplie les références à des textes préexistants et va jusqu’à en intégrer des morceaux entiers, dialoguant ainsi avec ses prédécesseurs, notamment avec le Cycle Vulgate et le Tristan en prose. Il reprend aussi des morceaux de sa propre oeuvre, notamment sous forme versifiée. Cette esthétique répétitive a plusieurs conséquences tant sur l’appartenance générique du texte, sur sa construction et sur sa réception. A travers un examen successif des différents types d’emprunts, Noémie Chardonnens met en avant l’individualité du Perceforest et dégage les mécanismes de sa fabrique romanesque. Son livre alimente également une réflexion sur l'emprunt, sur fond de dialogue avec des théoriciens de la lecture et de la fiction.

    Introduction Un roman arthurien ? Genèse et corpus Etat de la critique Présupposés et méthode Première partie Les emprunts intertextuels partiels Introduction de la première partie Jeux de dupes L’ampleur d’une absence Contours de l’emprunt partiel Chapitre Premier. Lancer le jeu : les emprunts intertextuels partiels cryptés 1. Une omission déterminée 2. Un ancrage énonciatif 3. Le lecteur dans le viseur 4. La vision du passé 5. Engendrer l’intrigue Chapitre II. Donner un cadre : les emprunts intertextuels partiels similaires 1. Un corpus à géométrie variable 2. Des pièces enchâssées 3. Degrés de brièveté 4. Réévaluations : aux frontières de la réinterprétation 5. Le lien dérobé Conclusion de la première partie : le spectre de la cyclicité Des rapports cycliques ? Un texte autonome L’exception de la Queste Deuxième partie Les emprunts intertextuels complets Introduction de la deuxième partie Chapitre III. Une hétérogénéité latente : les emprunts intertextuels complets littéraux 1. Approches du corpus 2. Exhiber la différence : l’intégration des emprunts littéraux 3. La marque de l’histoire 4. Effet(s) d’hétérogénéité Chapitre IV. Réorientations ciblées : les emprunts intertextuels complets détournés 1. Réinterprétations 2. Corrections autour de l’Historia regum Britanniae 3. Contrefictions : de discrètes nouvelles versions 4. La jonction d’un tout Conclusion de la deuxième partie : l’art de la greffe Troisième partie Répétitions et emprunts intratextuels Introduction de la troisième partie Chapitre V. Les emprunts intratextuels : le chemin de la subjectivité 1. Typologie des emprunts intratextuels du Perceforest 2. L’oeil du récit : emprunts intratextuels et changement de point de vue 3. Emprunts intratextuels partiels similaires : redondance et variations 4. Emprunts intratextuels versifiés Chapitre VI. Les reprises iconiques : aux limites de l’emprunt 1. Les mystères de la création 2. Du récit à l’objet 3. Art et mémoire Conclusion de la troisième partie : un hymne à la répétition Conclusion générale Annexes A. Glossaire B. Arbres Généalogiques

    Façonnage Broché
    Nombre de pages
    736
    Collection Publications Romanes et françaises
    ISBN 13 978-2-600-01864-7
    Type Name