Rachel Darmon

Dieux futiles, dieux utiles

La mythographie comme forme de savoir dans l'Europe de la Renaissance

    1,00 € 1,00 € 1.0 EUR

    1,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Auteur Rachel Darmon
    Editeur Librairie Droz S.A.
    Diffuseur Association de Boccard

    Pourquoi la mythologie gréco-latine est-elle omniprésente dans la culture artistique et lettrée de la Renaissance ? Pour apporter un nouvel éclairage sur cette question, Rachel Darmon étudie, dans le cadre de la tradition mythographique, une catégorie de livres imprimés au XVIe siècle qui traitent spécifiquement des dieux des Anciens par le biais de leurs « noms » et de leurs « images ». Ces ouvrages constituent une forme de savoir symbolique, qui connut un très grand succès dans l’Europe des XVIe et XVIIe siècles. Leur étude permet de retrouver un ancien mode de construction de la connaissance mêlant texte et image, poésie et histoire naturelle, savoir et fiction. Elle attire l’attention sur la fonction heuristique que les lettrés de la première modernité attribuaient à l’antique mythologie. L’écriture mythographique propose au lecteur une dynamique associative transmettant un art d’agencer la pensée et d’exprimer l’observation, et fournit matière à réflexion tant sur l’ordre du cosmos que sur les rapports des hommes entre eux et sur l’utilité du culte des dieux.

    TABLE DES MATIÈRES

    NOTE

    LIMINAIRE

    INTRODUCTION

    Mythe, mythologie, mythographie : questions de définitions

    Mythe et transmission écrite : une forme de savoir symbolique

    Corpus

    État de la recherche

    Méthode

    PREMIÈRE PARTIE

    LA TRADITION MYTHOGRAPHIQUE

    Chapitre premier. LES COMMENTAIRES ALLÉGORIQUES

    Les commentaires à Virgile

    Les commentaires à Ovide

    Les commentaires à Homère

    Chapitre II. TRANSMETTRE LA MYTHOLOGIE PAR FORMES ET FIGURES

    Un discours autonome

    Une écriture non narrative : Antiquité tardive et Moyen Âge

    Le XIVe siècle et les traités sur les dieux

    Chapitre III. LA PREMIÈRE RENAISSANCE : JEUX ET REJEUX

    Une interruption problématique

    L'approche lexicale

    Le De cognominibus de Montefalco (1525) : du dictionnaire d'épithètes au discours sur les dieux

    Chapitre IV. LA « THÉOLOGIE MYTHOLOGIQUE » : UNE PRATIQUE

    D'ÉCRITURE QUI SE DÉPLOIE DANS L'EUROPE DU XVIe SIÈCLE

    Pictorius et la notion de « théologie mythologique » (1532)

    Haurech (1541) : le début d'une réflexion récurrente sur la pluralité des opinions religieuses

    Giraldi (1548) : pour une « histoire » non généalogique

    Herold (1554) : la première mythographie moderne illustrée

    Cartari (1556) : des « images » sans image

    La seconde mythographie de Pictorius (1558) : réécriture et réflexion métatextuelle

    Conti (1567) : la mythologie entre fable et théologie

    DEUXIÈME PARTIE LA MYTHOGRAPHIE, UNE FORME DE SAVOIR TOTAL Chapitre V. LES « PETITS DÉTAILS VRAIS » DE LA MYTHOGRAPHIE

    Apparition du terme mythographe dans les Histoires de Polybe

    Aristote ou la poésie comme forme de savoir

    Construire le savoir par accumulation

    Mythologie et paradoxographie dans la tradition post-aristotélicienne

    Chapitre VI. LA MYTHOGRAPHIE COMME HISTOIRE NATURELLE

    Figure de Théophraste en mythographe du XVIe siècle

    L'Histoire naturelle de Pline, source et méthode de la mythographie

    Savoirs mêlés

    Chapitre VII. MYTHOGRAPHIE ET POLYMATHIE

    Strabon et le partage des disciplines

    « Tout ce que le monde contient »

    Prisca theologia

    Une philosophie universelle

    Chapitre VIII. ÉTUDE DE RÉCEPTION : UN SAVOIR ADAPTABLE À TOUS LES CONTEXTES

    Variété des combinaisons dans les recueils factices

    Différents types de lecteurs

    Dans la bibliothèque d'Ulisse Aldrovandi

    TROISIÈME PARTIE

    RHÉTORIQUE DE L'ABONDANCE ET DISPOSITIF SYMBOLIQUE

    Chapitre IX. L'ABONDANCE, UNE QUALITÉ À LA FOIS RHÉTORIQUE ET ENCYCLOPÉDIQUE

    L'énumération des noms et épithètes

    Penser par les mots : humanisme et réorganisation des savoirs

    Après Érasme : les noms des dieux générateurs d'une double abondance

    Chapitre X. ORDRE ET VARIATION

    La recherche d'une méthode

    Par où commencer ?

    La disposition des chapitres

    La variatio comme principe de liaison

    Savoir s'arrêter, copia et breuitas

    Chapitre XI. TEXTE ET IMAGE : UN DOUBLE SYSTÈME DE SIGNES À DÉPLOYER

    L'image comme composition textuelle

    « Ouvrir » les mots pour déployer l'image : enargeia et copia

    Image, énigme, symbole

    QUATRIÈME PARTIE DES MOTS AUX OBJETS : LA MYTHOGRAPHIE COMME CABINET DE CURIOSITÉ

    Chapitre XII. L'INSERTION DES IMAGES DANS LE TEXTE IMPRIMÉ

    Iconographie de traductions multiples : les sources des bois gravés de la Heydenweldt

    Symbolique d'une redisposition : le remploi des bois gravés de la Heydenweldt dans les Apotheseos deorum libri

    Cartari révisé par Pignoria : une correction rétrospective du texte par les images

    Chapitre XIII. LIEUX DE SAVOIR RÉELS ET VIRTUELS

    Une réserve d'antiquités

    Mythographie, Wunderkammer et musée d'Alexandrie

    Des musées de mots

    Chapitre XIV. TEMPORALITÉ DES OBJETS STOCKÉS

    Lieux, mémoire, collection

    Un « magasin de dieux » ?

    Mythographie et émergence de l'antiquarisme moderne

    CINQUIÈME PARTIE

    LE TEMPS DES MYTHES : ORIGINE PERDUE ET ACHRONIE

    Chapitre XV. COLLECTER DES FRAGMENTS DISPERSÉS

    Boccace : un corps à reconstituer

    Haurech et les ambiguïtés de la sécularisation

    Les Apotheseos deorum libri de Pictorius, une écriture de l'« après »

    Chapitre XVI. OEUVRE OUVERTE ET AUCTORIALITÉ

    Une phénoménologie de la réception des mythes

    Un auteur peut en cacher un autre

    Une écriture polyphonique

    Chapitre XVII. RÉGIMES DE RECONFIGURATION

    Ornement, patrimoine et libre circulation

    La mémoire comme dynamique créatrice

    SIXIÈME PARTIE

    MYTHOGRAPHIE ET TRANSMISSION : COMMUNAUTÉ OU ALTÉRITÉ ?

    Chapitre XVIII. LE CHOIX DE LA LANGUE

    Le latin, une langue composite

    Du gréco-latin au vernaculaire et retour

    Un rêve d'universalité

    CHAPITRE XIX. PÉDAGOGIE ET CULTE DU SECRET

    Partager le plaisir des mots choisis

    Révéler et cacher

    CHAPITRE XX. INTERPRÉTER L'ALTÉRITÉ

    L'altérité maîtrisée, ou la confirmation de l'identité

    Émergence de la différence

    Une interprétation centrifuge

    Chapitre XXI. MYTHOGRAPHIE ET THÉOLOGIE POLITIQUE

    Apothéose : les fables au service du législateur

    Un miroir tendu aux princes en temps de guerres de religion

    Dieux utiles : la construction d'un nouveau regard ?

    CONCLUSION

    LISTE COMMENTÉE DES EXEMPLAIRES CONSULTÉS DES MYTHOGRAPHIES DU XVIe SIÈCLE

    BIBLIOGRAPHIE

    INDEX DES NOMS DE DIVINITÉS ET PERSONNAGES MYTHOLOGIQUES

    INDEX DES NOMS DE PERSONNES

    TABLE DES ILLUSTRATIONS

    Livre Broché
    Date de parution 2022-09-01
    Nbr Pages Arabes 448
    Collection Travaux d'humanisme et renaissance
    ISBN 13 978-2-600-06341-8
    Type Nom