Byzance retrouvée

Érudits et voyageurs français (XVIe-XVIIIe siècles), Chapelle de la Sorbonne-Paris 13 août - 2 septembre 2001 (XXe Congrès Byzantin Paris 2001)

    47,00 € 47,00 € 47.0 EUR

    47,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Editeur Editions de Boccard
    Distributeur Editions de Boccard

    Il a paru opportun, à l'occasion de la réunion du XXe Congrès international des Études byzantines à Paris (19-25 août 2001), de montrer en quelles circonstances et de quelles façons des Français vinrent à s'intéresser à Byzance.Il serait difficile d'affirmer que la seule curiosité intellectuelle ait animé ce mouvement. Il est sûr en revanche que les préoccupations de l' État monarchique y ont tenu une place non négligeable. Une centaine d'objets -livres,gravures,dessins - illustre, pour le visiteur de l'exposition Byzance retrouvée, les diverses facettes de cet intérêt. En parcourant l' exposition, on sera amené à rencontrer les noms de R. Estienne, G. Budé, P. Belon, P. Gilles, Ch. Du Cange, G.-J. Grelot, A. de La Motraye, P. Lucas, J. Chardin, Ph. Labbe, A. Banduri, J. Goar, L. Maimbourg, J. Mabillon, B. de Montfaucon, M. Le Quien, M. Félibien, Cl. Du Molinet, Cl. Carlier, M. et Cl. Fourmont, M.-G. de Choiseul-Gouffier, I. Melling, A.-L. Castellan, J.-B. Hilair, E.-M. Cousinéry. Moins connues, parceque bien souvent inédites, sont les oeuvres de N. Poullet, d' É. Gravier d' Ortières, des frères De Combes, de Dessonville, de Ch. de Peyssonnel, de L.-F. Cassas et de L.-F.-S. Fauvel. Avec les dessins restés anonymes, elles témoignent pourtant du regard porté par les Français sur Byzance.

    Nbr Pages Arabes 202
    Collection Archéologie et histoire
    Type Name