La République et le roi. Le mythe de Romulus à la fin de la République romaine

    66,00 € 66,00 € 66.0 EUR

    66,00 €

    Option non disponible.

    This combination does not exist.

    Add to Cart

    30-day money-back guarantee
    Free Shipping in U.S.
    Buy now, get in 2 days

    Romulus a-t-il vraiment existé ? Nul n'aurait pu, au Ier siècle av. J.-C., imaginer une telle question : tandis que les ennemis de Rome remettaient en cause l'impérialisme de l'Vrbs en dénonçant les crimes de son fondateur, les Romains prenaient modèle sur le glorieux fils de Mars, nourri par la louve. Quand les guerres civiles du début du Ier siècle av. J.-C. les ont déchirés, ils ont récrit la légende des origines pour y inscrire leurs divisions fratricides. L'actualisation du mythe fondateur de Rome s'est alors accompagnée de sa politisation : pour la première fois, Romulus est devenu un Roi, rex tyrannique pour les uns, monarque éclairé pour les autres. Les luttes de factions ont fait de sa figure une arme idéologique, puis un outil de propagande aussi bien utilisé par les optimates que par les populares : c'est avec Romulus que Catulus, Marius et Sylla ont assis leur autorité, que Cicéron a défendu la res publica libera et que César est devenu dictateur perpétuel. Si le Ier siècle av. J.-C. a bien connu une « révolution », elle a été romuléenne : pour se donner à un Prince, c'est à son premier Roi que la République romaine a fait appel.

    Format Broché
    Nombre de pages
    588
    Collection De l’archéologie à l’histoire
    ISBN 13 978-2-7018-0247-3
    Type Nom