Coloquio breve y compendioso. Sobre la materia de la dentadura y maravillosa obra de la boca (Traduction et retranscription). Dialogue bref et concis

    25,00 € 25,00 € 25.0 EUR

    25,00 €

    Option non disponible.

    This combination does not exist.

    Add to Cart

    30-day money-back guarantee
    Free Shipping in U.S.
    Buy now, get in 2 days

    Le Coloquio breve y compendioso. Sobre la materia de la dentadura, y maravillosa obra de la boca (Valladolid, 1557), de Francisco Martínez de Castrillo (v. 1520-1585), est un ouvrage régulièrement cité par les historiens, mais peu étudié en dehors de l'Espagne qui le considère à juste titre comme la première monographie odontologique. La traduction française de cet ouvrage castillan a permis de découvrir pour la première fois tout ce que Bernardin Martin (1629-1695 ?) lui devait dans sa Dissertation sur les dents (1679). Certains de ces emprunts, fort judicieux, ont profité également à d'autres et pas des moindres. Le Coloquio est donc un dialogue entre l'auteur (Valerio) et différents personnages de Valladolid, le premier répondant aux questions des seconds avec sérieux, bon sens et humour. L'objectif de l'auteur est d'« extirper les abus, les duperies, les erreurs, les négligences, les bévues qui font perdre prématurément les dents à une multitude de personnes », d'informer et protéger les patients des pratiques abusives et dangereuses des charlatans et d'apporter aux barbiers un peu plus de savoir. On y enseigne tout ce que l'on doit savoir sur les dents, leurs maladies, la douleur, les traitements possibles et les règles d'hygiène de vie pour les conserver le plus longtemps possible. Les échanges sont souvent très drôles, émaillés de chamailleries familiales. Dans ce document humain et sociologique, les questions posées ne sont en rien différentes des nôtres. Micheline Ruel-Kellermann est docteur en chirurgie dentaire et en psychopathologie clinique et psychanalyse. Après 47 ans d'exercice, elle relit les auteurs anciens dans une optique tout autant humaine que scientifique, en particulier ceux du seizième siècle encore trop souvent méconnus dans l'histoire de l'odontologie. Elle est secrétaire général de la Société française d'histoire de l'art dentaire et membre titulaire de l'Académie nationale de chirurgie dentaire. Gérard Morisse. La Sorbonne ayant attisé son goût pour l'histoire et « Sciences Po » l'ayant initié aux joies de la finance, il ne pouvait que consacrer sa vie professionnelle à la finance et ses loisirs à l'histoire. Du Grand Siècle, ses travaux d'histoire en vinrent à se tourner vers le seizième siècle : le livre lyonnais, et ses rapports avec la Péninsule ibérique. Il a publié divers articles sur ce vaste sujet ; il a en charge la Revue française d'histoire du livre.

    Format Broché
    Nombre de pages
    235
    Collection Collection de pathographie
    ISBN 13 978-2-7018-0288-6
    Type Nom