Thierry Pécout

De l'autel à l'écritoire

Genèse des comptabilités princières en Occident XIIe-XIVe siècle

    79,00 € 79,00 € 79.0 EUR

    79,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Dirigé par Thierry Pécout
    Editeur Editions de Boccard
    Distributeur Editions de Boccard

    La mise en place des comptabilités princières, majoritairement dans le courant du XIIIe siècle, nécessite deux types de réflexion. La première porte sur le personnel mobilisé par le prince, son origine, sa formation et sa culture familiale. La seconde interroge les méthodes de mise à l’écrit, de conservation et de consultation utilisées par les institutions chargées de la comptabilité princière, tout particulièrement les Chambres des comptes. Pour ces deux aspects, la recherche s’est surtout focalisée sur les influences et s’est souvent portée sur la question de l’apport des milieux marchands et des institutions communales, ainsi que sur la place du notariat et des hommes de loi. La comptabilité princière entretient vraisemblablement d’étroites relations avec cet univers urbain, mais selon des modalités et une chronologie qui restent à approfondir, à partir d’une étude précise du vocabulaire institutionnel et de la structure des écrits comptables. La circulation du personnel qualifié mérite aussi une recherche précise dépassant l’échelle d’une seule principauté territoriale. Un dernier domaine nous paraît riche de perspectives. Il s’agit du rôle joué par les institutions d’Église dans ce processus d’élaboration. Les enjeux idéologiques s’avèrent ici prégnants, quand la comptabilité est mise en œuvre comme un auxiliaire de l’économie du salut. Ce livre se propose d’explorer ces diverses pistes.

    Introduction. Thierry Pécout ; Rationalités et institutions : Des hommes aux modèles : Clément Lenoble, « Comptabilité, ascèse et christianisme. Note sur la formation et la diffusion d’une culture comptable chrétienne au Moyen-Âge » ; Thierry Pécout, « Aux origines d’une culture administrative. Le clergé des cathédrales et la genèse d’une comptabilité princière en Provence à la fin du XIIIe siècle » ; Jean-Baptiste Santamaria, « Ecclésiastiques et comptabilité des princes en Bourgogne et dans les Pays-Bas méridionaux (XIVe-XVe siècles) » – Experts et expertise : Nicholas Vincent, «The Kings of England and their Accounting Procedures (1100-1300). Theory and Practice » ; Damien Carraz et Karl Borchardt, « Les pratiques comptables de l’ordre de l’Hôpital en Provence. Le cas de la commanderie de Manosque (années 1260-1320) » ; Michel Fol, « L’ordre des comptes. Comment on tient les registres de comptabilités dans les institutions canoniales et hospitalières en Savoie à la fin du Moyen Âge (c. 1411-c. 1544)» – Circulations et synergies : Anne Lemonde, « Le premier banc des comptes delphinal. Composition, influences et pratiques (1307-1340) », Jean-Luc Bonnaud, « Les officiers comptables des comtés de Provence et Forcalquier et leurs comptes (XIVe-XVe siècle) » ; Jordi Morelló Baget, Acerca de la contabilización de los ‘‘veros valores’’ en la Corona de Aragón y la gestión del subsidio eclesiástico de 1443 (a partir de las cuentas de un notario barcelonés) » ; François Balle, Gestion marchande et gestion publique au Moyen Âge. La Biccherne de Sienne » – Les registres du prince : Gaël Chenard, « La comptabilité capétienne au XIIIe siècle » ; Stephan Köhler, « Die Anfänge der herrschaftlichen Buchführung in der Grafschaft Provence unter Karl von Anjou » ; Paolo Buffo, « Gérer la diversité. Les comptables des Savoie-Achaïe face aux comptabilités urbaines et ecclésiastiques » ; « Conclusion. Comptes et histoire totale », Jean-Paul Boyer; Index ; Table des figures. 

    Book Broché
    Nbr Pages Arabes 476
    Collection Romanité et modernité du droit
    ISBN 13 978-2-7018-0367-8
    Type Name