Carthage ou la flamme du brasier. Mémoire et échos chez Virgile, Senghor, Mellah, Ghachem, Augustin, Ammi, Broch et Glissant.

    67,00 € 67,00 € 67.0 EUR

    67,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Editeur Rodopi - Brill
    Distributeur Association de Boccard

    Carthage ou la flamme du brasier part d’une suite poétique d’Edouard Glissant, intitulée « Carthage », incluse dans Le sel noir (1960). Creuset des plus fructueux, ce texte a rapidement suscité chez Bernadette Cailler le désir d’explorer d’autres incarnations textuelles contemporaines de ce regard porté sur l’ancienne Carthage. Dans ce cheminement, deux grands noms du passé, à savoir Virgile et Augustin, se sont également très tôt intégrés à la recherche. En effet, le lecteur découvrira que, d’une manière ou d’une autre, Virgile apparaît dans tous les textes étudiés ici. Quant à Augustin, ses textes imprègnent de leurs traces deux des œuvres examinées dans cet ouvrage. Ce va-et-vient entre temps et espaces a donc pris forme de l’étude même de quelques auteurs du 20e siècle et de celui qui vient de commencer. A ce regard porté sur l’œuvre glissantienne et les anciens s’ajoutent une lecture de textes par Léopold Sédar Senghor, Fawzi Mellah, Moncef Ghachem, Kebir Mustapha Ammi, ainsi qu’une méditation de certains aspects de La mort de Virgile par Hermann Broch. Développant son étude, Bernadette Cailler est amenée à examiner diverses relations textuelles à l’épique, plus généralement aux « textes fondateurs » et, ce faisant, à réfléchir aussi à la dialectique pouvant exister entre agression, sacrifice et massacre.

    Livre Broché
    Date de parution 2007-01-01
    Nbr Pages Arabes 238
    Collection Francopolyphonies
    ISBN 13 978-90-420-2201-0
    Type Nom