Autour des collections d'art en Chine au XVIIIe siècle

Michèle Pirazzoli-t'Serstevens et Anne Kerlan-Stephens

    68,07 € 68,07 € 68.07000000000001 EUR

    68,07 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Editeur Librairie Droz S.A.
    Distributeur Editions de Boccard

    Le colloque « Autour des collections d’art en Chine au XVIIIe siècle » a réuni des historiens européens de l’art, spécialistes de la Chine, du Japon et de l’Europe, ainsi que des sinologues, autour de la question du collectionnisme. La collection d’art est, en Chine, une pratique ancienne qui a donné lieu à des modes spécifiques d’acquisition, d’appréciation et d’exposition des objets. Sous la dynastie des Qing (1644-1911), la Chine voit s’opérer des changements dans la composition sociale de ses élites. Aux côtés des classes lettrées traditionnelles s’imposent progressivement des familles de riches marchands. Au même moment, les collections impériales connaissent un âge d’or. L’étude du collectionnisme chinois au XVIIIe siècle nous apprend beaucoup sur le goût des amateurs, l’évolution des pratiques, le marché de l’art et plus généralement sur la place de l’objet d’art dans la société. Ce colloque a permis d’aborder la spécificité de la culture matérielle et artistique du xviiie siècle en regard des époques chinoises antérieures. Il s’est aussi révélé le lieu d’un échange fructueux entre spécialistes d’aires culturelles différentes, contribuant ainsi à mieux intégrer le fait chinois dans le champ de questionnement de l’histoire de l’art en général.

    Book Broché
    Collection Hautes Etudes Orientales
    ISBN 13 978-2-600-01338-3
    Type Name