L’Écriture éditoriale à la Renaissance. Genèses et promotion du récit sentimental français (1530-1560)

    87,00 € 87,00 € 87.0 EUR

    87,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Editeur Librairie Droz S.A.
    Distributeur Editions de Boccard

    Que signifie «lire un livre», et non pas seulement «lire un texte», et quels sont les signes, visibles et invisibles, verbaux et non-verbaux, qui interviennent dans le processus interprétatif des lecteurs? Dans les narrations en prose vernaculaire imprimées à la Renaissance, la forme fait sens: les choix éditoriaux établissent des parentés entre les textes, le paragraphe narratif tient lieu d'unité linguistique, tandis que la disposition en chapitres conditionne les pratiques de lecture. Les politiques éditoriales des imprimeurs-libraires du Palais participent ainsi à la naissance et à la promotion d’un genre nouveau : le récit sentimental français. Les éditions successives des Angoysses douloureuses qui procèdent d’amours, considérées comme le premier rédigé en langue française, invitent même à penser que ce récit, loin d’être le produit d’une écriture féminine personnelle jusque là attribuée à Hélisenne de Crenne, est le fruit d’un jeu intertextuel mis en œuvre dans l’atelier des imprimeurs du cercle de Janot, pour donner naissance à un best-seller envisagé avant tout comme un produit éditorial qui répond aux attentes d’un nouveau public.

    Façonnage Relié
    Collection Travaux d'humanisme et renaissance
    ISBN 13 978-2-600-01605-6
    Type Name