Correspondance de Théodore de Bèze. Tome XXXIII (1592)

recueillie par Hippolyte Aubert ; publiée par Alain Dufour, Béatrice Nicollier et Hervé Genton

    96,09 € 96,09 € 96.09 EUR

    96,09 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Editeur Librairie Droz S.A.
    Distributeur Association de Boccard

    Situation vraiment difficile, dramatique même, que celle de cette petite République de Genève, soutenant depuis trois ans une guerre épuisante contre le grand seigneur voisin, le duc de Savoie, beau-fils du roi d'Espagne, Philippe II. La ville était exsangue, ne sachant plus où emprunter pour tenir encore, réduite à implorer une aide charitable des amis lointains, qui consentiraient, eu égard à des liens religieux importants, un don même modeste, mais qui permettrait de tenir encore. Dans cette situation, Théodore de Bèze écrivit lettre sur lettre, pour obtenir en quémandant ces quelques miettes indispensables. Et il en résulta quelque chose, grâce aux missions des Genevois Anjorrant aux Pays-Bas, et Liffort dans les pays de l'Est, Silésie, Hongrie et Pologne, porteurs des messages de M. de Bèze, que tout le monde connaissait. Exemple étonnant d'un moment de sympathie internationale, qui fonctionna grâce au réseau des admirateurs du grand théologien. Les discordances, les exagérations, les circonstances extérieures (épuisement de l'ennemi affaibli pour des raisons internationales aussi) n'ont pas manqué non plus. Ceux que cet étonnant "melting-pot" intéresse, liront avec curiosité ces documents vibrants.

    Livre Relié
    Date de parution 2010-04-01
    Collection Travaux d'humanisme et renaissance
    ISBN 13 978-2-600-01433-5
    Type Nom