"Dieu à nostre commerce et societé" : Montaigne et la théologie

    68,86 € 68,86 € 68.86 EUR

    68,86 €

    Option non disponible.

    This combination does not exist.

    Ajouter au panier

    30-day money-back guarantee
    Free Shipping in U.S.
    Buy now, get in 2 days

    La question religieuse occupe une place essentielle à la Renaissance et il eut été étrange que Montaigne ne s’y intéressât pas, ni ne commentât les querelles théologiques et dogmatiques qui marquèrent son époque. Montaigne situe en effet les pratiques religieuses – notamment la prière – dans le contexte des guerres de religion et constate que ses contemporains appellent trop souvent « Dieu à nostre commerce et societé » (I, 56). Il s’interroge sur les véritables fondements théologiques des systèmes de croyance et s’inquiète du fait que notre âme n’est elle-même plus exempte de la vengeance et de la rancune. Au gré des chapitres issus de communications données lors du colloque international tenu au Centre de l’Université de Chicago à Paris en mars 2007, est défini le statut de la théologie et de ses discours – y compris les pratiques religieuses – chez Montaigne ; les conclusions qui en résultent permettent d’évaluer la position de Montaigne face à la théologie et aux théologiens, mais aussi, de façon plus générale, de reprendre le problème complexe de ce que l’on a très tôt appelé « la religion de Montaigne ».

    Format Relié
    Nombre de pages
    312
    Collection Travaux d'humanisme et renaissance
    ISBN 13 978-2-600-01245-4
    Type Nom