Correspondance

Gilles Ferragu et Philippe Levillain

    60,00 € 60,00 € 60.0 EUR

    60,00 €

    Option non disponible.

    Cette combinaison n'existe pas.

    Ajouter au panier


    Satisfait ou remboursé pendant 30j
    Livraison gratuite en France
    Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

    Editeur SHF - Société de l’Histoire de France
    Distributeur Editions de Boccard

    Quatorze ans séparaient Albert de Mun et Hubert Lyautey : c’est peu et c’est beaucoup, puisque l’un avait trente ans en 1870 tandis que l’autre en avait quinze, et que la guerre de 1870 et la Commune ont creusé un véritable fossé entre les générations. L’amitié entre les deux hommess’était amorcée en 1874-1875, durant la dernière année de Lyautey à Saint-Cyr. En 1878, le champion du catholicisme intransigeant, homme du Ralliement, retrouva le futur maréchal à l’occasion d’une conférence au sein de la célèbre OEuvre des cercles catholiques ouvriers. Le bouillant militaire fut alors séduit par l’affirmation catholique ultramontaine de son ainé ; mais il était en réalité un libéral. La correspondance ici proposée, « en partie double », provient des archives des familles de Vogüé et Lyautey ; elle est entièrement inédite. Elle commence tard, à la veille du Ralliement de 1892, et se termine le jour de la mort d’Albert de Mun (6 octobre 1914). C’est l’accomplissement d’échanges sincères entre deux hommes dont l’un est le tribun de la droite légitimiste et conservatrice, et l’autre le paladin de la France coloniale au Maroc. On y trouvera une profusion d’informations sur la politique marocaine de Lyautey et sur la réception de son action à la Chambre des députés, dont Albert de Mun témoigne en retour. Quant à l’élection de Lyautey à l’Académie française, objet d’échanges nourris, c’est un chef-d’oeuvre de stratégie électorale sous la coupole.

    Collection Monographies de la Société de l’Histoire de France
    ISBN 13 978-2-35407-133-2
    Type Name